Quelques points pour informer les nouveaux baby-sitters :

Lorsque vous rejoignez le réseau, vous recevez 15 bons représentant 15 heures de baby-sitting. Il faut impérativement rendre ces 15 heures lorsque vous quittez le réseau.

Jusqu’à minuit, vous donnez au baby-sitter un bon d’une heure pour chaque heure de surveillance effectuée. Après minuit, les heures comptent double.

Une secrétaire s’occupe de centraliser les appels. La fonction de secrétaire est assumée à tour de rôle par les membres. On n’est pas obligé de remplir cette tâche si on ne le souhaite pas.

La rencontre mensuelle a lieu le matin, l’après-midi ou le soir. Il est préférable de varier les heures de rendez-vous de manière à ce que chacun puisse venir une fois ou l’autre. Ces rencontres permettent aux familles de se connaître, d’exprimer leur souhait de baby-sitting et d’effectuer la transition d’une secrétaire à l’autre. Une grande partie de ce travail se fait lors de ces rencontres, en comparant les agendas. Vous annoncez les baby-sittings dont vous aurez besoin, les dates auxquelles vous serez absents et le nombre de bons qui vous restent (utilisez la lettre imprimée pour donner ces informations si vous ne pouvez assister à la réunion).

En dehors de ces rencontres, les membres téléphonent à la secrétaire lorsqu’ils ont une demande de baby-sitting.

La secrétaire tient les comptes des baby-sittings effectués et des bons restants pour chaque membre. Lorsque la secrétaire recherche un baby-sitter, elle téléphone d’abord aux membres qui ont le moins de bons. Il est recommandé de prévoir un nombre de bons correspondant aux heures de présence programmées.

La personne acceptant un baby-sitting rappelle celle qui a demandé le baby-sitting afin de convenir de l’heure exacte du rendez-vous.

Si un baby-sitting n’est plus nécessaire ou si les heures de présences varient fortement, il est recommandé d’avertir la secrétaire. Si la personne qui doit assurer un baby-sitting n’est plus à même de le faire, elle doit chercher elle-même un remplaçant et avertir la secrétaire. On peut toujours s’informer pour savoir qui serait disponible ou aurait besoin de bons.

On ne demandera pas aux membres en possession de 30 bons ou plus d’assurer des baby-sittings.

On peut indiquer d’emblée à la secrétaire les jours où l’on ne souhaite pas faire de baby-sitting. De même, on n’est pas obligé d’assurer un baby-sitting chaque fois qu’on nous le demande.

Le baby-sitter est payé en fonction du nombre d’heures qu’il effectue et non pas en fonction du nombre d’enfants.

Il n’y a pas de limites (à part celle géographique) au nombre de membres du réseau. Chacun(e) est donc encouragé(e) à amener de nouveaux membres.

Les baby-sitters doivent rentrer chez eux par leurs propres moyens.

Bon baby-sitting ! ! !